Les ferments lactiques

Les ferments lactiques

Notre intestin est un immense vivier de bactéries, dont de nombreuses bactéries lactiques, constituant la flore intestinale ou microbiote, propre à chacun de nous, comme nos empreintes digitales.

Ces quelques 1014  micro-organismes appartenant à plus de 1 000 espèces différentes,  vivent en équilibre, formant un véritable écosystème.

Cependant alimentation déséquilibrée, stress, fatigue peuvent rompre ces équilibres et provoquer des désagréments.

Un peu d’histoire…

Au  début du vingtième siècle Elie Metchnikoff, microbiologiste russe, prix Nobel de médecine, est intrigué par la longévité des Bulgares, grands consommateurs de produits fermentés, très riches en ferments lactiques –ainsi nommés parce que produisant de l’acide lactique- .

Il en conclut que ces bactéries exercent un effet positif sur les intestins et la santé. Le yaourt est alors exclusivement vendu en pharmacie.

A cette époque aussi, Henry Tissier, pédiatre français, observe une différence entre la flore intestinale d’enfants souffrant de diarrhée et celle d’enfants sains.

Le terme probiotique (du grec biotikos, "en faveur de la vie") n’apparaît qu’en 1965 pour désigner
des « substances produites par des microorganismes qui favorisaient la croissance d’autres microorganismes » (Lilly et Stillwell).

En 2001 le comité d’experts de la FAO/OMS en donne la définition suivante : "Microorganismes vivants, qui lorsqu’ils sont consommés en quantités suffisantes, améliorent la santé de l’hôte en ayant une action équilibrante sur la flore intestinale".

Les bactéries lactiques comptent parmi les principaux probiotiques ; elles comprennent en particulier les lactobacilles (du genre Lactobacillus) et des bifidobactéries (du genre Bifidobacterium).

Les probiotiques dans l’assiette

Ferments lactiquesLaitages : Yaourts et le lait fermenté. Fromages.
Fruits et légumes : choucroute (crue si possible), jus de fruits.
Produits de la mer : poissons fumés.
Olives, pain au levain, sauce soja…

Le lien ferments lactiques et intestins/flore intestinale

Notre intestin est un immense vivier de bactéries, dont de nombreuses bactéries lactiques, constituant la flore intestinale ou microbiote, propre à chacun de nous, comme nos empreintes digitales. Ces quelques 1014 micro-organismes appartenant à plus de 1 000 espèces différentes,  vivent en équilibre, formant un véritable écosystème.

3 rôles majeurs de la flore intestinale pour la santé :

  • rôle nutritionnel par digestion des fibres, des acides aminés, du lactose ; synthèse et absorption de vitamines (B2, B5, B6, B8, B12, K)…
  • rôle de barrière s’opposant  à l’entrée et/ou la fixation de pathogènes dans l’organisme par divers mécanismes
  • rôle sur l’immunité (maturation du système immunitaire, contrôle de l’allergie…)

Ces bénéfices dépendent des bactéries : ainsi certaines ont plus une visée digestive (Lactobacillus paracasei, acidophilus, plantarum, Bifidobacterium longum…), d’autres une visée immunitaire, en particulier Lactobacillus rhamnosus LGG qui a fait l’objet de très nombreuses publications.

Les ferments lactiques, un geste vitalité essentiel

Certains facteurs peuvent modifier les espèces composant la flore et donc l’équilibre qui règnent entre elles. Alimentation déséquilibrée, stress, fatigue peuvent rompre les équilibres et déstabiliser la flore avec pour conséquences ballonnements, digestion difficile et/ou modification des défenses immunitaires.

Apporter régulièrement des ferments lactiques ou probiotiques est donc un geste vitalité essentiel.