Les plantes de la détox


Tirer un trait sur les petits excès de l’hiver, préparer sa silhouette pour l’été, lutter contre la rétention d’eau, retrouver une peau saine et un teint éclatant, ou tout simplement éliminer les toxiques accumulés pour favoriser le bien-être général de l’organisme… Quel que soit votre objectif, le printemps est la saison idéale pour entamer une cure détox !

Des plantes pour éliminer et détoxifier

Pour une détox naturelle et tout en douceur, pensez aux plantes.

L’association de plantes diurétiques et digestives permettra une double action, à la fois dépurative et drainante : les premières favoriseront l’élimination rénale (élimination de l’eau !) tandis que les secondes amélioreront le fonctionnement du système digestif et l’évacuation des déchets de l’organisme.

Parmi les plantes digestives, on retrouve ainsi celles aux propriétés cholérétiques, qui stimulent la production de la bile par le foie (la bile est ensuite stockée dans la vésicule biliaire), et les plantes cholagogues qui favorisent la vidange de la vésicule. Les déchets de l’appareil digestif sont ainsi évacués avec la bile.


L’artichaut (Cynara scolymus) • Action sur le foie, le rein et la vésicule

Introduite en France à l’époque de Louis XIV, la culture de l’artichaut est aujourd’hui très répandue dans l’est du pays. S’il est consommé pour son cœur (fond d’artichaut) et pour ses bractées (les « écailles » dont nous consommons la base), c’est principalement dans sa tige et ses feuilles que l’on retrouve ses principes actifs, notamment la cynarine. Cette molécule antioxydante confère à l’artichaut des vertus protectrices pour le foie contre les lésions pouvant être causées par des substances toxiques.
Par ailleurs, l’artichaut est un véritable draineur hépatobiliaire, puisqu’il est à la fois cholérétique et cholagogue. On lui octroie également des propriétés diurétiques.


Le radis noir (Raphanus sativus) • Action sur le foie et la vésicule

Chinois, grecs, romains, égyptiens… tous utilisaient le radis noir, bien que son origine exacte demeure encore un mystère. Aujourd’hui le radis noir occupe une place importante en phytothérapie pour ses vertus antimicrobiennes et digestives. En effet, il renferme des isothiocyanates et glucosinolates augmentant l’activité des enzymes de la détoxification hépatique. Protecteur du foie et stimulant les sécrétions biliaires et la digestion, le radis noir est un ingrédient de choix pour toute cure détox !


Le brocoli (Brassica oleracea) • Action sur le foie

Le brocoli, originaire d’Italie, doit son nom à sa forme de petit arbre, bracchium signifiant « branche » en latin. Plante de la famille des crucifères, le brocoli est riche en composés protecteurs et antioxydants, notamment en sulforaphane, un régulateur des enzymes de la détoxification hépatique.


Le pissenlit (Taraxacum officinale) • Action sur le rein et le foie

undefined

Plante des prairies appréciée pour ses pousses de printemps, le pissenlit se consomme de la racine jusqu’aux feuilles pour ses nombreuses vertus. Il est notamment connu pour ses qualités diurétiques (il augmente la quantité des urines) et ses bienfaits sur le système urinaire. Il contient également des antioxydants et d’autres composés agissant au niveau du foie et aidant à la régulation de la digestion.


La reine des prés (Spiraea ulmaria) • Action sur le foie et le rein

undefined

La reine des prés, autrefois appelée spirée, est à l’origine du nom d’un célèbre médicament. Elle contient en effet des substances actives dérivées de l’acide salicylique ; que l’on trouve dans l’aspirine. Grâce à ces actifs, la reine des prés possède des vertus anti-inflammatoires et analgésiques. Mais ce n’est pas tout, elle protège aussi le foie et le rein, et son effet diurétique la rend indispensable dans toute cure détox.


La bardane (Arctium lappa) • Action sur le foie et la peau

undefined

Dans le cadre d’une cure détox, la bardane agit à deux niveaux. D’une part, elle est un gastro- et hépato-protecteur puissant grâce à sa richesse en antioxydants, notamment en arctigénine. Elle protège ainsi le foie et les organes de la digestion des dommages provoqués par les toxiques.

D’autre part, la bardane est réputée en dermatologie pour son action dépurative. Elle améliore la qualité de la peau et permet de détoxifier cet émonctoire trop souvent oublié !


Le chardon-marie (Silybum marianum) • Action sur le foie et la vésicule

undefined

La chardon-marie est une plante utilisée depuis l’Antiquité pour traiter les problèmes hépatiques et biliaires. Ses graines renferment une famille de composés actifs (silymarine) exerçant une action hépatoprotectrice et régénératrice. Le chardon-marie a également une action stimulante sur la sécrétion biliaire.