Les antioxydants, des armes antiradicaux libres

Les antioxydants, des armes antiradicaux libres

Les antioxydants, chouchous de la médecine anti-âge, défendent l’organisme face aux radicaux libres (RL), molécules dévastatrices et potentiellement toxiques, qui endommagent nos cellules et nos molécules biologiques. Les antioxydants peuvent être des vitamines, des oligoéléments, des composés chimiques issus des fruits et légumes.

Le radical libre : un atome et des électrons

Pour bien comprendre ce qu’est un radical libre, il faut revenir aux bases de la chimie.
L’élément de base de la matière est l’atome. Il est constitué d’un noyau et d’électrons en nombre pair qui se situent en périphérie. Les électrons sont capables de créer des liaisons chimiques avec les électrons d’autres atomes donnant naissance aux molécules.
En somme, cela fonctionne un peu comme la constitution des mots à partir des lettres de l’alphabet. L’atome équivaut à la lettre et la molécule aux mots qui relient des lettres dans un tout cohérent.
Un radical libre est un atome ou une molécule ayant perdu ou gagné un électron. De stable, il devient instable et cherchera à retrouver sa composition primitive en captant ou en cédant un électron à un atome ou molécules voisins. Ces derniers seront à leur tour instable et n’auront à leur tour de cesse de retrouver un nombre pair d’électrons.
Il s’ensuit des réactions en chaîne responsables de détériorations sur des substrats biologiques (protéines, ADN, enzymes). Elles sont parfois utiles quand elles servent à l’élimination des bactéries, la régulation des gênes ou l’élimination de cellules déficientes.

Quelles causes ?

  • L’oxydation est un phénomène normal provoqué par la respiration ! L’oxygène en effet capte systématiquement les électrons d’autres atomes, donnant naissance aux radicaux libres oxygénés.
  • Les infections, les inflammations et toute agression de l’organisme.
  • L’exposition aux polluants de toute nature (endogènes ou exogènes).
  • Expositions au soleil excessives.

Les antioxydants

L’oxydation n’a pour l’organisme rien d’exceptionnel. Il est d’ailleurs pourvu de molécules dites réductrices capables de neutraliser un radical libre en lui cédant simplement un électron. Ce don n’a pas d’influence sur la stabilité de l’antioxydant.
Les antioxydants naturels sont essentiellement des vitamines (A, C, E), des minéraux (zinc, sélénium), des flavonoïdes (présents dans les fruits et légumes).

Le stress oxydatif

Sans l’intervention des antioxydants, la production de radicaux libres entraîne entre autres conséquences, le vieillissement des tissus. La traduction en est une perte de l’élasticité de la peau, une atteinte du cristallin, des articulations plus fragiles (destruction des fibres telles que le collagène), etc.
Si rien ne vient réguler ce processus, l’organisme produit alors plus de radicaux que d’antioxydants. C’est ce que l’on appelle le stress oxydatif ou oxydant. Le fonctionnement général de l’organisme est fragilisé : risques cardio-vasculaires, problèmes inflammatoires ou troubles neurovégétatifs, atteintes de l’ADN…