Profitez d'un  produit Ergysport Recup offert à l'achat de 3 produits Ergysport Recup avec le code : ERGYSPORT31

Quels sont les meilleurs compléments alimentaires pour la grossesse ?

Pendant la grossesse, les apports nutritionnels en vitamines, minéraux et oligoéléments sont augmentés pour répondre de façon optimale aux besoins de la maman et du bébé. Acide folique, zinc ou encore iode, découvrez les actifs des compléments alimentaires recommandés par Nutergia en période de conception, pendant la grossesse et après l’accouchement.

Que dit l’ANSES concernant les compléments alimentaires grossesse ?

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) donne un certain nombre de recommandations nutritionnelles pour les femmes enceintes*. D’une part, elle indique que les besoins énergétiques des femmes enceintes et allaitantes augmentent respectivement de 70, 260 et 500 kcal/jour au 1er, 2e et 3e trimestre. Elle informe également sur le l’augmentation du risque d’anomalies congénitales du fœtus en cas de déficits en certains nutriments pendant la grossesse. Elle relève plus spécifiquement une augmentation des besoins pour les femmes enceintes et allaitantes en :

  • Cuivre ;
  • Iode ;
  • Sélénium ;
  • Zinc ;
  • Vitamines A, B et C ;
  • Choline.

D’un autre côté, l’ANSES met en garde après plusieurs cas recensés d’effets indésirables suite à un excès de vitamine D ou d’iode. Elle conseille donc aux femmes enceintes de bien faire identifier leurs besoins précis en nutriments pour éviter tout risque de surdosage, et de se faire suivre par un médecin avant de débuter toute prise de compléments alimentaires. Ces recommandations sont indiquées pendant la grossesse, mais aussi en cas d’allaitement car les substances prises par la mère peuvent être transférées dans le lait maternel et avoir des effets sur le nourrisson.

Quel complément alimentaire prendre avant, pendant et après la grossesse ?

Pour répondre aux besoins nutritionnels de la mère et du bébé, l’alimentation pendant la grossesse doit être adaptée en conséquence pour fournir tous les nutriments nécessaires. Pour contribuer à atteindre les apports journaliers recommandés, un ou plusieurs compléments alimentaires peuvent être conseillés avant, pendant et après la grossesse. La prise de complément alimentaire avant le projet de grossesse peut être utile pour optimiser les chances de concevoir. Pendant la grossesse et après, la supplémentation contribue à limiter le risque de déficit et à assurer le développement optimal du bébé.

Est-il obligatoire de prendre de l’acide folique pendant la grossesse ?

L’acide folique (vitamine B9) est sans doute la vitamine la plus importante à prendre pendant la grossesse mais également avant. En effet, la vitamine B9 joue un rôle dans le processus de division cellulaire, contribue à la croissance des tissus maternels durant la grossesse, et augmente le statut maternel en folates. Or, un faible statut en folates chez la mère augmente le risque d'apparition d'anomalies du tube neural chez le foetus en développement. Au niveau de la fécondité, l’acide folique trouve un intérêt chez les femmes, mais aussi chez les hommes. D’une part, elle contribue à normaliser les cycles menstruels et l’ovulation. Une supplémentation peut donc être envisagée dès le début du projet de grossesse sur avis d'un professionnel de santé.

Pour vous aider à profiter de votre grossesse en toute sérénité, découvrez notre complément alimentaire ERGYNATAL. Spécifiquement formulé pour répondre aux besoins nutritionnels des futures mamans, ce complément contient une synergie de 10 vitamines et 6 minéraux sélectionnés pour leurs bienfaits. Recommandé de la préconception à l'allaitement, il vous accompagne tout au long de votre grossesse et contribue à votre bien-être et à celui de votre bébé.

Quel complément alimentaire prendre contre les nausées de grossesse ?

Très fréquentes les premiers mois, les nausées font partie des désagréments les plus souvent ressentis pendant la grossesse. Elles peuvent provoquer au quotidien de la fatigue et des vomissements et altérer la qualité de vie. Prendre un complément alimentaire digestion adapté peut contribuer à calmer l’inconfort et à limiter les nausées pendant la grossesse. Pour cela, la phytothérapie peut vous aider. L’Organisation Mondiale de la Santé ainsi que la Haute Autorité de Santé ont en effet admis l’utilité du gingembre pour contribuer à atténuer les nausées ressenties par les femmes enceintes. La dose recommandée est de 250 mg par jour de rhizome séché, soit environ 10 g de gingembre frais.

Quelles autres vitamines sont recommandées pour les femmes enceintes ?

Outre la vitamine B9, d’autres vitamines sont aussi conseillées pendant la grossesse et notamment la vitamine D. Elle aide à favoriser la fixation du calcium sur les os et doit donc être apportée en quantité suffisante chez les femmes enceintes et allaitantes. Présente dans certains aliments comme les poissons gras, la vitamine D est également synthétisée dans l'organisme lors de l’exposition au soleil. Sur avis du médecin, une supplémentation en vitamine D peut être recommandée lors de la grossesse pour contribuer à atteindre les apports journaliers. Attention en revanche au risque de surdosage ! La vitamine D en excès peut engendrer une augmentation du taux de calcium dans le sang chez les futures mamans ayant une hypersensibilité génétique à la vitamine D et provoquer une hypercalcémie néonatale.

Comme précisé dans l'avis émis par l'ANSES, les autres vitamines du groupe B et la vitamine C sont aussi importantes chez les femmes enceintes, notamment pour aider à réduire la fatigue et contribue au fonctionnement normal de plusieurs systèmes (immunitaire, nerveux et cardiologique).

Faut-il prendre un complément alimentaire calcium et fer pendant la grossesse ?

Associé à la vitamine D, le calcium se fixe sur les os et contribue à construire un squelette solide pour le bébé. Dans l’alimentation, vous pouvez les consommer dans les produits laitiers (sauf ceux à base de lait cru). Lorsqu’il va manquer de vitamine D, votre bébé va puiser dans vos propres réserves, ce qui peut mener à une fragilisation osseuse. Si vous souhaitez bénéficier d’un apport en calcium pour compléter votre alimentation, demandez conseil à un professionnel de santé. Celui-ci pourra vous aiguiller sur la pertinence d’une complémentation au regard de votre consommation de vitamine D pour éviter les effets indésirables liés à un éventuel surdosage.

Comme le calcium, les besoins en fer augmentent aussi pendant la grossesse, surtout aux deuxième et troisième trimestres. Le fer joue plusieurs rôles importants pour la mère et le bébé, assurant notamment le transport de l’oxygène dans le sang. Présent dans de nombreux produits alimentaires comme la viande et les légumes verts, le fer est l’un des nutriments qui possèdent le plus grand risque de déficit chez les femmes. Une complémentation peut donc être suggérée par le médecin dans certains cas. À noter également que l’absorption du fer est amoindrie en cas de consommation simultanée et excessive de thé ou de café.

Prendre de l’iode pendant la grossesse a-t-il un intérêt ?

Indispensable au fonctionnement de la glande thyroïde pendant la grossesse et au développement optimal du cerveau du bébé, l’iode se retrouve principalement dans les produits de la mer comme les crustacés et les poissons de mer. Une étude publiée dans la revue Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism a mis en évidence le risque plus important de difficultés d’apprentissage chez les enfants ayant été exposés à un déficit en iode lors de la grossesse.

Les besoins en iode chez la femme enceinte s’élèvent à 200 – 250 μg par jour, contre 150 μg en temps normal chez les adultes de 18 ans et plus. Si une complémentation est recommandée, effectuer un suivi biologique régulier est conseillé pour éviter tout risque d’apport excessif potentiellement néfaste pour le bébé.

Pourquoi opter pour un complément alimentaire oméga-3 en cas de grossesse ?

Acides gras essentiels apportés par l’alimentation, les oméga-3 sont indispensables au fonctionnement normal du système nerveux et au développement de l’embryon. La prise d'acide docosahexaénoïque (DHA) par la femme enceinte contribue également au développement normal des yeux et du cerveau du fœtus mais aussi de l'enfant lors de l’allaitement lorsque la supplémentation s’élève au minimum à 200 mg par jour. Du côté de l’alimentation, les oméga-3 sont présents dans les poissons gras comme le saumon ou le hareng, ainsi que dans certaines huiles végétales (lin, chanvre, colza…).

ERGYNATAL pourra également être couplé à d'autres compléments sur avis médical comme ERGY3 et SYNERBIOL par exemple pour bénéficier d'un apport en omégas-3 plus important.

Peut-on prendre un complément alimentaire contre le transit ralenti pendant la grossesse ?

La digestion est souvent perturbée pendant la grossesse dès le premier trimestre à cause des variations hormonales. Remontées acides ou encore transit ralenti, nombreuses sont les femmes enceintes à ressentir ces désagréments ! Pour limiter les risques de ralentissement du transit, on conseille aux femmes enceintes de consommer régulièrement des aliments riches en fibres pour aider à rééquilibrer le transit intestinal. Misez donc sur les céréales complètes et veillez à avoir une bonne hydratation tout au long de la journée. La consommation de compléments alimentaires régulateurs du transit à base d'extraits de plantes ou de compléments probiotiques peut être recommandée par un professionnel de santé selon votre situation.


Références :

ANSES. AVIS relatif à l’actualisation des repères alimentaires du PNNS pour les femmes enceintes ou allaitantes - 23 décembre 2019
ANSES. Compléments alimentaires destinés aux femmes enceintes - Publié le 01 décembre 2017
Regidor, Pedro-Antonio, Schindler, Adolf Eduard, Lesoine, Bernd and Druckman, Rene. "Management of women with PCOS using myo-inositol and folic acid. New clinical data and review of the literature" Hormone Molecular Biology and Clinical Investigation, vol. 34, no. 2, 2018, pp. 20170067. https://doi.org/10.1515/hmbci-2017-0067
Najafipour R, Moghbelinejad S, Aleyasin A, Jalilvand A. “Effect of B9 and B12 vitamin intake on semen parameters and fertility of men with MTHFR polymorphisms”. Andrology. 2017 Jul;5(4):704-710. doi: 10.1111/andr.12351. Epub 2017 Apr 25. PMID: 28440964.

Vous avez l'air de naviguer depuis la France.
Cliquez ici pour visiter notre site français.