Vous avez l'air de naviguer depuis la France.
Cliquez ici pour visiter notre site français.

Bien-être au féminin

De la puberté à la ménopause

Puberté, cycles menstruels, maternité, ménopause… les besoins nutritionnels de la femme changent à chaque étape de sa vie.

Par nature, les femmes ont des besoins en fer et en calcium plus élevés que les hommes.

En effet, la perte mensuelle en fer est de l’ordre de 25 mg, et le calcium est un nutriment essentiel pour soutenir la santé de l’os, les femmes étant plus touchées par l’ostéoporose.
Sans oublier non plus les autres minéraux et vitamines : le zinc, soutien de la fertilité, de la peau, des ongles et cheveux, la vitamine B2 qui soutient le confort intime, associée à des ferments lactiques spécifiques du microbiote vaginal, etc.

En effet, certaines plantes et graines contribuent au confort pendant le cycle (onagre), puis lors de la ménopause (sauge, houblon), ainsi qu'au confort urinaire (bruyère, solidago). Les extraits de marc de raisin participent à la fonte des petits capitons. Enfin, secret de beauté naturelle des femmes, les huiles, à grande affinité avec l'épiderme, préservent la fraîcheur de la peau.

Le fer, oligoélément de la femme ?

Le fer est un nutriment essentiel : il contribue à réduire la fatigue et à un métabolisme énergétique normal. Il participe également au fonctionnement du système immunitaire.
Il contribue et on le sait moins à la formation normale de globules rouges et d’hémoglobine qui transportent l’oxygène vers les tissus.
70 % du fer présent dans l’organisme se présente sous une forme dite « héminique » (associé à l'hémoglobine), les 30 % restant étant dits « fer non héminique » (forme de transport et de réserve).