Jambes lourdes : comment les alléger

Jambes lourdes : comment les alléger

1 femme sur 2 et 1 homme sur 4 souffrent de lourdeurs, fatigue dans les jambes ou de gonflements. Ces manifestations d’une faiblesse veineuse sont parfois difficiles à gérer.

Elles apparaissent d’ordinaire à la faveur d’une station debout prolongée, de longs trajets en voiture ou avion, d’exposition à la chaleur l’été notamment.

La circulation veineuse

La circulation veineuse fait intervenir des mécanismes complexes mais aisément compréhensibles. Les veines ont la lourde mission de ramener le sang stocké dans la semelle veineuse vers le cœur. Les muscles se contractent suffisamment pour faire remonter le sang vers le haut tandis que les valvules agissent comme des clapets anti-retour. Hérédité, âge, influence hormonale, surpoids, constipation, sédentarité et tabagisme comptent parmi les facteurs favorisant les dérèglements veineux.

Pour améliorer la circulation sanguine

Pour activer la circulation sanguine, des gestes simples existent et sont à mettre en place pour certains sur le long terme. Ils passent par l’hygiène de vie, essentielle, une alimentation très colorée, vitaminée, pauvre en sel… et l’aide de plantes spécialistes du tonus veineux et d’actifs faisant la chasse aux radicaux libres.

La trousse plantes « Jambes lourdes »

undefined

Le marron d’Inde, graine non comestible à la différence de la châtaigne (qui est un fruit, terminologie botanique oblige) et le Mélilot, la « fleur à miel » si recherchée par les abeilles : sont traditionnellement utilisés pour diminuer les sensations de jambes lourdes, pour maintenir une circulation veineuse et capillaire normale, pour tonifier la circulation veineuse.

La vigne rouge, devenue familière dans nos paysages, dont les feuilles rouges contiennent de nombreux polyphénols, reconnue pour soutenir la circulation et soulager les jambes lourdes.

Citons encore l’hamamélis originaire d’Amérique du Nord, et plus près de nous le petit houx, pour leur action sur les petits vaisseaux.