Besoin d’une détox santé ?

Pour savoir si vous avez besoin d’une détox, écoutez votre corps ! Divers signaux peuvent vous alerter comme une baisse de forme et des digestions difficiles. Plantes et oligoéléments vous seconderont efficacement dans votre quête de bien-être si dans le même temps, vous optez pour des menus allégés.

Les signaux révélateurs d’un besoin de détox

Fatigue chronique, teint terne, petits capitons, nausées au réveil, migraines, langue pâteuse, digestion difficile, humeurs variables, ballonnements, rétention d’eau… tous ces désagréments se manifestent lorsqu’il y a surcharge de toxines. Le corps est naturellement programmé pour les éliminer grâce aux organes émonctoires (foie, intestins, reins…). Ceux-ci cependant ont des capacités limitées. Surchargés, ils n’œuvrent plus efficacement à l’élimination des déchets.

Le foie est sans doute le premier bénéficiaire d’une détox. Son rôle est vital pour l’organisme. En effet, son système enzymatique spécifique le rend capable de neutraliser puis rendre les toxiques hydrosolubles.
Foie, rein et intestins sont interdépendants. Par exemple, tout dysfonctionnement intestinal aura des répercussions sur le foie, qui à la longue, affecteront le drainage rénal.

Pensez aux plantes et oligoéléments

Si l’alimentation constitue l’essentiel d’un régime détox, l’action des plantes et des oligoéléments soutient efficacement le processus. Certaines plantes telles l’artichaut, le chardon-marie, vont activer les phases de détoxification hépatique. Les plantes drainantes stimulent la fonction de filtration du sang. Elles permettent d’éliminer les déchets ou les toxiques désactivés hydrosolubles par voie biliaire ou urinaire (reine des prés, cassis, aubier de tilleul). Certaines plantes ont une grande polyvalence et agissent donc à plusieurs niveaux.

Pour que ces réactions soient optimisées, elles nécessitent la présence de cofacteurs vitaminiques tels vitamines B9 et B6 et d’oligoéléments catalyseurs : manganèse, cuivre, zinc et sélénium en particulier.

Qu’est-ce qu’une alimentation détox ?

Les menus détox sont essentiellement composés de végétaux frais et protéines végétales, les viandes blanches et les poissons étant tolérés. Privilégiez les légumes à feuilles vertes riche en chlorophylle (chou vert frisé, cresson, épinards, bettes, artichauts, etc.) et les fruits rouges riches en antioxydants (cassis, mûres, fraises, framboises, etc.) en fonction des disponibilités de la saison. Vous les choisirez issus de l’agriculture biologique ou de l’agriculture raisonnée pour limiter l’ingestion de polluants (métaux lourds, pesticides, etc.).

Renoncez aux aliments transformés, les produits laitiers, la viande rouge, les matières grasses, les sucres raffinés, l’alcool et la caféine.

C’est une question de bon sens : les cuissons à base de matières grasses sont à éviter. La cuisson vapeur est celle qui respectera le mieux les qualités et les goûts des végétaux.

Il est conseillé de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour tout en se faisant plaisir avec des jus de légumes, des tisanes aux plantes drainantes.

 

Nathalie Jarrige, diététicienne, responsable de formation.