Oligoéléments et sels minéraux : pour qui, pourquoi ?

Où trouver les éléments minéraux ?

Le corps humain est incapable de fabriquer les oligoéléments et minéraux essentiels. L’alimentation et l’eau constituent les seules ressources. C’est pourquoi une alimentation variée, riche en produits frais de bonne qualité est indispensable si l’on veut éviter les carences.

L’industrialisation de l’agriculture et de l’élevage participent à l’appauvrissement des micronutriments : récolte avant maturité, épuisement des sols par l’agriculture intensive, traitements phytosanitaires… Les aliments que nous mangeons aujourd’hui contiennent moins de vitamines, de sels minéraux ou d’oligoéléments.

Quels oligoéléments et pour qui ?

https://www.nutergia.com/fr/nutergia-votre-expert-conseil/dossiers-bien-etre/images/femme-actuelle1.jpgLes femmes naissent égales en droit avec les hommes, mais sont néanmoins soumises à rudes épreuves physiologiques et sociales. De plus, elles mènent souvent de front leur carrière et le quotidien de la famille. Des pauses s’imposent ! L'organisme humain vit au rythme des hormones et plus encore celui des femmes et particulièrement pendant la puberté, les périodes menstruelles, la grossesse ou la ménopause.

Pour soutenir cette énergie, les oligoéléments les plus sollicités sont le magnésium consommé par le stress et la fatigue, le fer, constituant de l’hémoglobine, perdu lors des règles ou des accouchements, l’iode lorsque la thyroïde peine à trouver son équilibre.


https://www.nutergia.com/fr/nutergia-votre-expert-conseil/dossiers-bien-etre/images/femme-homme1.jpgLes femmes et les hommes actifs dont la vie est une succession de rendez-vous, d’obligations, de défis contre le temps, de sommeils écourtés et de repas pris le plus souvent à l’extérieur, sur le pouce et de type industriel.

Les oligoéléments susceptibles d’être le plus consommés sont le magnésium, le zinc dont la fonction est de lutter contre le stress oxydatif des cellules, le molybdène qui contribue au métabolisme normal des acides aminés soufrés et donc à la digestion, le sélénium, véritable bouclier contre les radicaux libres. Les sportifs sont également concernés.


https://www.nutergia.com/fr/nutergia-votre-expert-conseil/dossiers-bien-etre/images/senior1.jpgLes séniors qui souhaitent conserver leur capital ostéo-articulaire, maintenir une activité normale et se préserver des virus de saison. Les oligoéléments dont leur corps a le plus besoin sont le zinc-silicium, le sélénium, le manganèse-cuivre.


https://www.nutergia.com/fr/nutergia-votre-expert-conseil/dossiers-bien-etre/images/adolescent1.jpgLes adolescents connaissent de profonds bouleversements hormonaux qui peuvent se manifester par une peau plus sensible, acnéique. Ils sont plus exposés que d’autres aux virus saisonniers. Une sensation de fatigue intense est parfois ressentie. Zinc, association manganèse-cuivre et fer seront rapidement en carences si de plus, leur alimentation n’est pas équilibrée.


Les personnes éprouvant des difficultés à digérer en raison d’un dysfonctionnement du métabolisme des macronutriments (dont les sucres et les graisses), conséquence d’une alimentation déséquilibrée et pauvre en aliments de qualité, d’un foie paresseux ou d’une exposition chronique à des polluants. Le molybdène, le chrome ou le zinc sont dans ce cas les premiers à manquer à l’appel des enzymes.

 


Isabelle Bruno, auteure, journaliste bien-être santé.